Fête des mères

Publié le par Nathalie

Petite fille blonde comme les blés, si fragile aux seins blancs.

Je sillonne vers sa chair, graine au vent.

Elle est dans mon coeur.

Petite demoiselle aux yeux clairs, si belle dans sa robe de satin blanc.

J'éclos dans ses secrets.

Je l'aime déjà.

Et, cette femme à mes côtés, nourricière de jour comme de nuit.

Je l'attends, ne vois qu'elle, n'entends qu'elle.

Je l'adule.

Et, petits traits marqués aux peignes gris, affaiblis par le sort.

Je me tais,ne fais pas d'ombre.

Elle me manque.

Puis, petite dame aux mains âgées, souriant au temps qui reste.

Je la mets à l'abri, la protège.

Je l'ai dans la peau.

A ma mère... Nat.C

Publié dans poésie

Commenter cet article

Téo 30/05/2006 17:45

Bravo Nat, nous voici désormais "en lien " .  Il doit faire frisquet au bord du lac aujouird'hui... Bises et à bientôt   Téo

vero 29/05/2006 18:51

bel hommage.... merci de ta visite

audrey 29/05/2006 18:49

beau texte

Téo 29/05/2006 18:02

Magnifique texte que je découvre ce jour, illustration de la mère qui est avant tout " Femme " , bravo !      à +   Bises.                                          Téo

Nathalie 30/05/2006 12:41

Merci Téo.

Madeleine 29/05/2006 12:08

très touchant ces mots pour ta maman ,nostalgie et pensées pour la mienne.......bisesssss    à toi .madeleine

Nathalie 29/05/2006 17:08

Bises Mad,je sais que ce texte te ramène à ta maman. Bisous.Nat