La chute

Publié le par Nathalie

Albert Camus (1913-1960)

"Je pense à Camus : j'ai à peine connu Camus. Je lui ai parlé une fois, deux fois. Pourtant, sa mort laisse en moi un vide énorme. Nous avions tellement besoin de ce juste. Il était, tout naturellement, dans la vérité. Il ne se laissait pas prendre par le courant; il n'était pas une girouette; il pouvait être un point de repère."

Eugène Ionesco
Notes et Contre-Notes 

Deuxième journée

Clamence évoque son passé. Il raconte à son interlocuteur comment, jadis avocat à Paris, il mena une brillante carrière. Il était respecté de tous et épris des nobles causes. Il était heureux. Il avait également une haute opinion de lui-même . Il se sentait au dessus des autres et du jugement du commun des mortels. En parfait accord avec lui-même et avec les autres , " sa vie était une fête, et il était heureux "

Un soir d’automne, Clamence entendit, sur un pont de Paris, un rire mystérieux. Il rentre chez lui, contrarié. Lorsqu’il se regarde dans le miroir, son sourire lui semble double.

 Troisième journée

Clamence continue sa confession. Ce rire sur le pont lui a ouvert les yeux sur sa vanité. Cette prise de conscience de son orgueil a été confirmé une autre fois, lorsqu’il s’en est pris violemment à un automobiliste. Il s’est rendu compte par la même occasion que ses relations avec les femmes étaient elles aussi régies par cette vanité. Puis cette remise en cause lui a permis de se rappeler que deux ou trois ans auparavant, il avait vu, un soir, une jeune femme se jeter dans la Seine. Comme paralysé par le froid, il n’a rien fait pour la sauver et a poursuivi son chemin.


  Extraits de "la chute" Albert Camus.1956

camus3.jpg (5574 octets)

 

Publié dans divers

Commenter cet article

magnetique 11/11/2006 13:20

BON WEEK END...BIzzzX

christel 11/11/2006 08:55

je te souhaite un bon week-end ! à lundi pour une nouvelle chanson ! bisous, christel

Lasidonie 06/11/2006 20:40

 Quel plaisir de relire cet extrait. J'aime tout particulièrement Camus dont j'ai lu pas mal de titres. Un écrivain , un penseur et et un être de qualité. Sa vision philosophique de l'homme, de l'absurde surmonté par l'action, ne peut que faire réfléchir. Bonne soirée. Bises. Sido

christel/seuleaumonde 06/11/2006 19:27

bonne soirée ! bisous, christel
nb: demain je ne pourrai pas passer , grosse journée et réunion de parents jusqu'à 21h !!! que du bonheur !!!

:0091: lili :0010: 06/11/2006 19:19

kikou  Nat, ha la vanité est une denrée qui anime pas mal d'individu notemment les carrièristes, je ne connais pas ce livre mais cet extrait me donne une petite envie de la lire
passes une bonne fin de soirée et des bisous en prime