évocation

Publié le par Nathalie

On traversait le haut couloir, le long duquel on raccompagnait à petits pas,à grands souffles,mes grands parents déjà vieillards.

La porte vitrée qui donnait au fond du couloir était en gros verres épais et rouges. Ça ressemblait à un kaléidoscope et on imaginait l’extérieur en trois dimensions. À côté, il y poussait des hortensias dans un pot en terre cuite, un ficus datant du mariage d’un cousin défunt, un faux rosier jauni par l’usure du temps, une plante grimpante dont j’ai oublié le nom ,qui arrivait jusqu’au bout d’un escalier.

Au premier étage, une porte blanche fermée tantôt à double tour, tantôt à triple tour, était munie d’une grosse poignée en laiton anglais.On y allait le dimanche et seulement en fin d’après-midi.Le grand couloir formait un territoire étrange.On aurait dit qu’il avait appartenu à plusieurs vies, sa résonnance était variée.Derrière la porte blanche,une allée de carrelage froid et une tapisserie sobre. Soudain, on pénétrait dans le royaume de l’enfance de mon père.NatC

 

Publié dans Mes textes

Commenter cet article

frenchpeterpan 16/10/2012 22:27


que deviens tu ? 


la nostalgie a du bon, pourquoi parler de nostalgie si souvent de manière négative ? 


bien à toi / marco


belles images de ton père / le mien dans 2 jours sera mort depuis 3 ans

sagahan 12/01/2011 23:36



bonne année bonne santé



danielle 28/11/2010 16:02



c'est excellent ,beau mais triste ce texte ,le passer parfois revient ,j'avoue j'y pense parfois ,mais je préfère le prèsent ,qui n'est pas facile non plus ,amicalement dan



sav 01/09/2010 16:22



cela fait plaisir de voir un nouvel article apres 3 ans :)



Ederza 30/12/2006 17:14

Bonne fin d'année et tu es la bienvenue quand tu veux dans le Nord !
Je connais bien la Haute -Savoie aussi !

Nathalie 30/12/2006 17:27

Je reconnais bien l'hospitalité des gens du Nord...Merci.